alert-erroralert-infoalert-successalert-warningarrow-left-longbroken-imagecheckmarkcontact-emailcontact-phonecustomizationforbiddenlockedpersonalisation-flagpersonalizationrating-activerating-inactivesize-guidetooltipusp-checkmarkusp-deliveryusp-free-returnsarrow-backarrow-downarrow-leftarrow-right-longarrow-rightarrow-upbag-activebag-inactivecalendar-activecalendar-inactivechatcheckbox-checkmarkcheckmark-fullclipboardclosecross-smalldownloaddropdowneditexpandhamburgerhide-activehide-inactivelocate-targetlockminusnotification-activenotification-inactivepause-shadowpausepin-smallpinplay-shadowplayplusprofilereloadsearchsharewishlist-activewishlist-inactivezoom-outzoomfacebookgoogleinstagram-filledinstagrammessenger-blackmessenger-colorpinterestruntastictwittervkwhatsappyahooyoutube
CrossFit® / décembre 2018
Sarah Corda, Global Newsroom

Comment les CrossFit Games ont aidé Katrin Davidsdottir à prendre confiance en elle

Pour Katrin Davidsdottir,participer aux CrossFit Games est la meilleure chose au monde.

À seulement 25 ans, Katrin a déjà remporté deux fois les Games et décroché le titre de femme la plus forte du monde en 2015 et en 2016.

Mais ne vous méprenez pas : la jeune Islandaise n’a pas dit son dernier mot. Dans quelques jours, nous la retrouverons aux Reebok CrossFit Games 2018. Elle compte bien devenir la première femme à remporter les Games pour la troisième fois.   

« Je veux me surpasser, » explique Katrin. « Je veux faire chaque jour un peu mieux. Ne jamais cesser de m'améliorer. »

Je veux faire chaque jour un peu mieux. Ne jamais cesser de m'améliorer.

Katrin Davidsdottir fait partie de la nouvelle campagne de Reebok « Be More Human, révélez ce qui est en vous », qui met en avant des femmes qui évoluent constamment et transforment le monde autour d’elles.

Retrouvez toutes les ambassadrices de la campagne sur reebok.fr/bemorehumanet découvrez comment elles font tomber toutes les barrières pour devenir de meilleures versions d’elles-mêmes. Katrin rejoint ainsi Gal Gadot, Danai Gurira, Gigi Hadid, Ariana Grande et Nathalie Emmanuel pour raconter son expérience aux côtés de femmes qui ont fondé leur organisation et marqué leur génération comme Reese Scott avec Women’s World of Boxing ou encore Shannon Kim Wager avec Women’s Strength Coalition.

« Pour moi, révéler ce qui est en soi, c’est ne pas tricher. C'est être fidèle à soi-même, » explique Katrin. « Et devenir la meilleure version de soi-même. »

« Même si ça implique parfois de passer par des moments difficiles. »

Les prouesses sportives de Katrin sont suivies par près d’1 million de followers sur Instagram. Pour elle, il est essentiel de se montrer sous son vrai jour sur les réseaux sociaux.

« Je ne dois pas déformer la réalité. Quand je subis un échec ou que je traverse une période difficile, je veux pouvoir en parler et permettre à ceux qui vivent la même chose de s’identifier ».

Ses années de pratique en tant qu'athlète ont eu un impact positif sur sa vie personnelle. Son expérience l’a ramenée à la réalité, lui a permis de se dépasser et lui a montré ce dont elle était capable.

« J’aime la compétition par-dessus tout, » confie-t-elle. « J’en tremble rien que d’y penser. »

« J’ai l’impression de développer une force surhumaine quand le chrono est lancé. »

J’ai l’impression de développer une force surhumaine quand le chrono est lancé.

C’est dans ces moments-là que Katrin a le plus confiance en elle. Le sentiment d’être une surfemme pendant les Games lui a permis d’apprendre à s’accepter telle qu’elle est.

« On peut vite tomber dans le piège et se comparer aux autres compétiteurs. C’est ce qu’il y a de pire. Chacun a son histoire. Si vous essayez de vous faire passer pour quelqu’un d'autre, vous risquez simplement de faire moins bien que cette personne. Laissez les autres avancer à leur rythme et concentrez-vous sur votre progression personnelle ».

« Avant, j’avais toujours l’impression de ne pas être assez bonne, assez jolie ou assez mince, » se souvient-elle. « Ce n’est plus le cas aujourd’hui. »

« Quand je déploie toutes mes forces, je me sens puissante et indétrônable. Je me sens capable de tout accomplir. »

« C’est important de remarquer sa progression et d’en être fier, mais il ne faut pas s’en contenter. »

C’est important de remarquer sa progression et d’en être fier, mais il ne faut pas s’en contenter.

Katrin est motivée par l’envie de se dépasser au quotidien.

« Quand on veut vraiment obtenir quelque chose, il suffit de travailler dur pour réussir, » affirme-t-elle. « Même si l’on échoue quelque part, tout n’est pas perdu, on peut toujours y arriver. On se relève et on continue d’avancer. Parfois, il n’y a rien de mieux qu’un échec pour progresser. »

« Persévérer, c’est ne pas se décourager quand on obtient pas les résultats que l’on veut, » poursuit-elle.  

Utiliser le fitness pour découvrir et exploiter ses plus grandes richesses, n’est pas réservé aux athlètes de haut niveau. Katrin en est persuadée.

« Le fitness peut permettre aux femmes de changer le monde, » assure-t-elle. « C’est un moyen de s’émanciper. De se sentir bien dans son corps. »

« Je pense que nous avons besoin de nous sentir fortes. Ça nous sera très utile. »

Et il ne faut pas oublier d’aider les femmes autour de soi, pour commencer.

« Certaines personnes craignent le succès des autres car elles se sentent menacées. »

« Aidez les autres à devenir meilleurs et progressez avec eux. Tout le monde peut réussir. »

Aidez les autres à devenir meilleurs et progressez avec eux. Tout le monde peut réussir.

Rejoignez nos actrices du changement sur reebok.fr/bemorehuman et #bemorehuman. Et ne manquez pas la performance de Katrin Davidsdottir aux Reebok CrossFit Games 2018 qui se dérouleront du 1er au 5 août à Madison, dans le Wisconsin.

CrossFit® / décembre 2018
Sarah Corda, Global Newsroom