alert-erroralert-infoalert-successalert-warningarrow-left-longbroken-imagecheckmarkcontact-emailcontact-phonecustomizationforbiddenlockedpersonalisation-flagpersonalizationrating-activerating-inactivesize-guidetooltipusp-checkmarkusp-deliveryusp-free-returnsarrow-backarrow-downarrow-leftarrow-right-longarrow-rightarrow-upbag-activebag-inactivecalendar-activecalendar-inactivechatcheckbox-checkmarkcheckmark-fullclipboardclosecross-smalldownloaddropdowneditexpandhamburgerhide-activehide-inactivelocate-targetlockminusnotification-activenotification-inactivepause-shadowpausepin-smallpinplay-shadowplayplusprofilereloadsearchsharewishlist-activewishlist-inactivezoom-outzoomfacebookgoogleinstagram-filledinstagrammessenger-blackmessenger-colorpinterestruntastictwittervkwhatsappyahooyoutube
/ mai 2020
Danielle Rines, Reebok Editorial

Oubliez vos barres protéinées ! Faites un tour du monde des meilleures recettes pour récupérer après l’effort

Vous vous entraînez dur, kilomètre après kilomètre. Vous vous levez à l’aube, prêt à braver la pluie et le froid. Bref, vous repoussez constamment vos limites. Vous n'êtes plus très loin de dormir avec vos chaussures de running... Il n’en faut pas moins pour s’entraîner à courir un marathon.

Dans le monde entier, des runneurs s’entraînent sans relâche pendant plusieurs mois pour réussir à franchir la fameuse ligne d’arrivée. Et la préparation est loin de se limiter aux parcours et aux tapis de courses. Un bon entraînement passe aussi par une alimentation adaptée. Les runneurs doivent être capables de sélectionner les aliments qui leur permettront d'aller au bout de la course mais aussi, et surtout, de récupérer après l’effort pour rester en forme et être au top de leur performance.

Pour l’ouverture de la saison des marathons, Reebok a demandé à 11 coureurs internationaux de partager leur meilleure recette pour récupérer après l'entraînement. Chacun choisit son alimentation en fonction de ses préférences, mais l’objectif est le même pour tous : surmonter la fatigue, la douleur et les exercices d’entraînement avant le grand jour. 

Œufs pochés, avocats, burgers au pain noir ou saucisses blanches... Vous avez de quoi recharger vos batteries !

Laissez vos éternelles barres protéinées au placard et ouvrez vos papilles.

Australie

Mina Guli , coureuse d’ultrafond et PDG de Thirst

« La course m’a appris l’importance d’avoir un corps et un esprit sains » Cela m’a permis de changer mon regard sur l’alimentation et ne pas me contenter de ce qui a l’air bon. »

- 2 œufs pochés


- 2 tartines de crème d’avocat relevées de quelques flocons de piments

- smoothie aux fruits : banane surgelée, lait, poudre de protéine et fruits rouges surgelés

- thé noir English breakfast

- mangue

Pérou

Valerie Nossar Vukovic , coureuse d’ultrafond, triathlète et ambassadrice de Reebok

« Nous devons manger correctement pour améliorer notre performance et aider notre corps à récupérer après l’entraînement. L’alimentation est essentielle pour bien s’entraîner et exceller à la course à pied. »

- wok de quinoa, carottes râpées, champignons, épinards et sauce soja


- boisson énergétique

- citron

Brésil

Vera Lucia Saporito , coureuse d’ultrafond et ambassadrice de Reebok

« Pendant la semaine, je consomme régulièrement des protéines et des féculents. Un entraînement au marathon représente une énorme dépense d’énergie qu’il est important de compenser pour obtenir de bons résultats. »

- purée de patates douces 


- viande hachée


- salade verte 


- eau qui accélère la récupération musculaire

- crepioca (crêpe de tapioca) au beurre de cacahuète : 1 œuf, 2 cuillères à soupe de tapioca et beurre de cacahuète

- mélange de fruits secs, raisins secs, noix de cajou et amandes

Allemagne

Gabriel Ghiaione , membre de Midnight Runners 

« La course nous sensibilise à ce que nous mettons dans notre assiette. Cela ne veut pas dire que mon alimentation est toujours ultra saine. C’est aussi une bonne excuse pour me faire plaisir parfois : j’adore le kebab et la bière ! » 

- plat traditionnel bavarois : 

4 à 5 saucisses blanches, 3 cuillères à soupe de moutarde et 2 bretzels. Sans oublier le « Händlmaier Hausmachersenf » !

- brocoli cuit à la vapeur

- 2 œufs

- houmous

- 1 banane

- quelques bonbons Oursons

- eau protéinée

Émirats arabes unis

Michael Oyac , coureur d’ultrafond et coach sportif

« J’essaie de m’obliger à surveiller mon alimentation pour éviter de me sentir lourd et de manquer d’énergie pendant la course. Mon métabolisme a besoin de beaucoup d’énergie alors je dois manger en conséquence. Et je suis gourmand, il faut le reconnaître ! »

- filet de bœuf grillé



- pâtes en accompagnement (sans sauce) 


- jus de fruits frais : céleri, chou kale, concombre, pomme, épinards, gingembre

- dessert : mousse au chocolat

Royaume-Uni

Jody Bragger , membre de Midnight Runners

« Votre corps fonctionne comme un moteur, si vous ne lui fournissez pas le bon carburant en quantité suffisante, il finira par vous lâcher. J’ai un conseil à donner à tous les sportifs débutants : optez pour une alimentation simple et complète ! 

- poulet grillé au jus de citron et à la crème fraîche 


- grande portion de pâtes avec des tomates cerises et du pesto

- oranges

- thé/eau

- yaourt aux fruits rouges et au miel

États-Unis<>/b>

Brandon Doughty , de ZAP Fitness

« Le rythme alimentaire des coureurs est plus proche de celui des chevaux pur-sang en pâture que celui des ours qui stockent énormément de nourriture avant l’hibernation. »

- rôti de porc, betteraves cuites jaunes ou rouges coupées en fines lamelles puis découpées en cubes, avec un filet de jus de citron et du basilic frais. Choux de Bruxelles sautés avec des graines de courge et pommes de terre sautées à l’ail et au romarin.

- tomates avec de l’huile d’olive et du sel.

- bagel

- fruits de saison : fruits rouges et melon

- pop-corn

- milk-shake protéiné

Japon

Takenori Torimitsu , ancien runneur à l’université et coach de running

Je prends ce petit-déjeuner depuis que j’ai commencé à faire du sport à l’université pour m’aider à résister aux entraînements les plus longs ».

- yaourt

- lait écrémé 


- 2 portions de pâtes avec une sauce aux œufs de cabillaud



- salade de poulet, brocolis et tomates

- « anko », pâte sucrée traditionnelle japonaise

Suède

Lovisa « Lofsan » Sandstrom , runneuse et coach

« Le fait de courir m’ouvre toujours l’appétit. Je surveille également ce que je mange la VEILLE de la course. Vu que je cours régulièrement, je réussis à maintenir un bon régime alimentaire tout au long de la semaine. » 

- salade de pâtes accompagnée d’une poêlée de légumes et d’halloumi, haricots 


- cottage cheese 


- eau gazeuse au citron

- chocolat au lait

Chine

Loong Chan, coureur de fond

« Je cours entre 30 et 40 km par semaine et je m’entraîne pour le marathon de Tokyo et l’UTMF (l’Ultra-Trail Mt. Fuji). Ces aliments fournissent les glucides et les protéines nécessaires à une récupération rapide. »

- steak 


- maïs 


- lait


- bananes

- 2 œufs

Russie

Yakov Strazdin , coureur d’ultrafond et ambassadeur de Reebok

« Pour moi, il n’y a rien de mieux que cette recette pour récupérer après la course. Elle me redonne de la force et de l’énergie ».

- soupe de poulet et nouilles


- hamburger « Black Mamba » : pain noir avec de l’encre de seiche  et du cheddar


- cerises fraîches ou surgelées 


- sucre cristallisé



- pomme de terre au four aux fines herbes 


- carrés de chocolat au lait

Quelle est votre recette miracle pour récupérer après la course ? Envoyez-nous un tweet à @Reebok et montrez-nous !

/ mai 2020
Danielle Rines, Reebok Editorial