alert-erroralert-infoalert-successalert-warningbroken-imagecheckmarkcontact-emailcontact-phonecustomizationforbiddenlockedpersonalisation-flagpersonalizationrating-activerating-inactivesize-guidetooltipusp-checkmarkusp-deliveryusp-free-returnsarrow-backarrow-downarrow-left-longarrow-leftarrow-right-longarrow-rightarrow-upbag-activebag-inactivecalendar-activecalendar-inactivechatcheckbox-checkmarkcheckmark-fullclipboardclosecross-smalldownloaddropdowneditexpandhamburgerhide-activehide-inactivelocate-targetlockminusnotification-activenotification-inactivepause-shadowpausepin-smallpinplay-shadowplayplusprofilereloadsearchsharewishlist-activewishlist-inactivezoom-outzoomfacebookgoogleinstagram-filledinstagrammessenger-blackmessenger-colorpinterestruntastictwittervkwhatsappyahooyoutube
Running / juillet 2017
Natalie Chladek, Global Newsroom

Trois façons de lacer vos chaussures de running

Que vous ayez encore besoin de visualiser des oreilles de lapin pour faire vos lacets ou que vous les attachiez machinalement, il peut être utile de modifier légèrement votre technique pour obtenir un chaussant parfaitement adapté.

Si vous ressentez une gêne pendant la course, ce n’est pas nécessairement la pointure qui est en cause.  Parfois, il suffit simplement d’ajuster votre laçage et le tour est joué : fini les crampes aux orteils et les talons qui dérapent. 

Nous en avons discuté avec une spécialiste, Stephanie Blozy, fondatrice de Fleet Feet Sports à West Hartford dans le Connecticut, pour vous proposer trois façons de nouer vos lacets et d’ajuster votre paire de running à vos pieds.

« Il est important de personnaliser le laçage de chaussures car il y a autant de formes et de types de pieds que d’individus » explique Stephanie.  « Les différentes pointures conviennent en principe à 80 % des acheteurs, mais près de 20 % devront personnaliser leur paire à l’aide du laçage ou d’autres techniques. »

Les lacets en croisement restent la méthode la plus répandue, mais il existe de nombreuses variantes.

« Nous pensons qu’il faut absolument passer les lacets dans tous les trous, mais c’est faux. » dit-elle.  « Le but des lacets est de maintenir le pied dans la chaussure, la méthode pour y arriver est libre à chacun. Les trois techniques proposées maintiendront vos chaussures bien en place. »  

Les magasins spécialisés dans le running, comme celui de Stephanie, vous aident à choisir et à personnaliser votre paire pour obtenir un confort optimal.  La Harmony Road, élue meilleure paire de l’année pour les courses longue distance, compose forcément leur sélection. 

Si vos talons glissent hors de vos chaussures, que vous souffrez de douleurs aux pieds ou aux orteils, découvrez les trois méthodes proposées par Stephanie pour éviter ces problèmes.

Laçage pour maintenir le talon

De nombreux runners ont l’impression que l’arrière de du pied n’est pas correctement maintenu dans leur chaussure.

« Le talon ne sort pas véritablement de la chaussure, ce qui est désagréable, c’est la sensation qu’il glisse. » décrit-elle.  « Un talon qui glisse, c’est ce qu’il y a de plus gênant. »

 « Lorsque ça arrive nous verrouillons le talon, pour que la cheville soit parfaitement enveloppée et le pied fermement maintenu. » 

Lacez vos chaussures normalement, puis insérez chaque lacet dans le dernier trou du même côté de la chaussure sans les tirer complètement, de manière à former une petite boucle.  Faites ensuite passer chaque lacet dans la boucle opposée, serrez fort, puis nouez vos lacets normalement.

Laçage pour soulager une gêne

Les sensibilités, les ampoules, les oignons ou encore les bosses sur les pieds sont fréquents chez les coureurs.  Dans ce cas, Stephanie conseille de laisser une zone non-lacée autour de l'endroit sensible afin de soulager la gêne.

« J’ai une grosse bosse au-dessus du pied et je ressens une gêne dès que le lacet la frôle. » dit-elle.  « Créer une ouverture avec le laçage permet d'atténuer la douleur. »

Au lieu de nouer les lacets en croisement autour de la zone sensible, attachez-les de façon verticale.  Une fois la zone sensible contournée, reprenez le laçage en croisement habituel.

Laçage pour desserrer le pied

Les runners savent que les ongles noirs sont presque inévitables. Cependant, il existe une solution simple pour remédier aux bouts de chaussures trop serrés.  Cette technique permet de soulager la pression exercée sur les orteils et le dessus du pied.

« Si vous sentez que vos pieds sont serrés, cette méthode de laçage en zigzag offre plus d’espace à vos orteils et à vos pieds. » explique-t-elle.

Insérez vos lacets dans les trous du bas en gardant dans une main 1/3 du lacet et les 2/3 dans l’autre.  Prenez le bout le plus court et faites-le passer dans le trou du haut opposé, soit en diagonale sur toute la longueur de la chaussure.  Attachez ensuite l’autre bout du lacet en zigzag en le faisant passer par tous les trous de chaque côté.  Une fois en haut du pied, attachez les lacets normalement.

Comment lacez-vous vos chaussures de running ?  Dites-le nous en tweetant @Reebok !

Running / juillet 2017
Natalie Chladek, Global Newsroom