alert-erroralert-infoalert-successalert-warningbroken-imagecheckmarkcontact-emailcontact-phonecustomizationforbiddenlockedpersonalisation-flagpersonalizationrating-activerating-inactivesize-guidetooltipusp-checkmarkusp-deliveryusp-free-returnsarrow-backarrow-downarrow-left-longarrow-leftarrow-right-longarrow-rightarrow-upbag-activebag-inactivecalendar-activecalendar-inactivechatcheckbox-checkmarkcheckmark-fullclipboardclosecross-smalldownloaddropdowneditexpandhamburgerhide-activehide-inactivelocate-targetlockminusnotification-activenotification-inactivepause-shadowpausepin-smallpinplay-shadowplayplusprofilereloadsearchsharewishlist-activewishlist-inactivezoom-outzoomfacebookgoogleinstagram-filledinstagrammessenger-blackmessenger-colorpinterestruntastictiktok-defaulttiktoktwittervkwhatsappyahooyoutube
Style / avril 2017
Danielle Rines, Global Newsroom

Les 9 profils de festivaliers

Les festivals de musique font vibrer les foules et attirent de plus en plus de monde.

D'après une étude de Billboard menée en 2015, aux États-Unis 32 millions de personnes se rendraient au moins une fois par an à un festival de musique ! 

On y fait souvent de nouvelles rencontres et découvertes. C’est aussi l’occasion de découvrir des nouvelles facettes de sa propre personnalité.

Accompagnée de quelques verres, la musique peut avoir cet effet.

Aujourd'hui, le festival de musique relève presque du rite de passage. À en croire un rapport de Nielsen de 2016, près de la moitié des adeptes de festivals sont des millennials. 

Autant dire qu’en période de festival, Instagram et autres réseaux sociaux sont incontournables.

Selon Billboard, 3,5 millions de tweets ont été publiés dès le premier week-end d’un des festivals les plus appréciés du désert de Californie en 2015.

Que vous fassiez défiler les hashtags ou que vous passiez les spectateurs au scanner, vous tomberez sur de multiples profils et personnalités. 

Mais qui se cache derrière ces festivaliers ? Ils se jettent dans le public, vendent des produits dérivés : ils débordent de créativité.

Cette année, Reebok a donné le coup d’envoi de la saison des festivals et vous propose une liste des profils les plus fous que vous croiserez cet été.

Du fêtard au hippie, aucun ne nous a échappé. La meilleure manière de les présenter est encore de vous montrer les modèles de chaussures phares de l’année.

Découvrez les neuf portraits de festivaliers dressés par les Classic Leather de Reebok.

L'éclabousseur
Il est le premier à l’eau et le dernier parti. Ce festivalier a beau repartir très souvent avec un vilain coup de soleil, il a aussi une histoire de dingue à raconter. Si vous n’aimez pas que l’on vous pousse dans la piscine, mieux vaut éviter de croiser sa route.

Le hippie
Tout content d'être à l'air libre, ce festivalier danse et se dandine au son de la musique. Sourire aux lèvres et couronne de fleurs dans les cheveux, il est simplement heureux d'être là. 

Le fêtard
Pour ce festivalier, il est hors de question de quitter sa chambre d'hôtel sans ses bâtons lumineux et ses bracelets colorés. Il a bien l’intention de profiter de la fête jusqu’au bout de la nuit. Une rave avec lumières stroboscopiques est programmée tard dans la nuit ? Ne cherchez plus, c’est là qu’il se trouve !

Le groupie 
Il faut faire preuve de beaucoup de détermination pour accéder aux loges des plus grands festivals. Ce festivalier y parvient toujours. Qu’il prétende ou non faire parti du groupe, ne le perdez pas de vue et vous rencontrerez très certainement des stars.

Le fanatique 
Les bras recouverts de bracelets, ce festivalier a de l'expérience. Il n’en est pas à son premier festival et il ne s’arrêtera pas là. Bandana sur la tête, il vient profiter de la musique du matin au soir.

Le spectateur
Plutôt prudent, il ne sautera pas le premier. Ce festivalier se contente de rester sur les côtés et d’observer la frénésie autour de lui. Offrez-lui un verre et donnez-lui le goût de la fête !

L’acharné 
Armé de sa bouteille d’eau, il essaie de rester hydraté mais surtout de se remettre de sa dernière cuite. Ce festivalier ne veut pas perdre une miette du festival et profiter à fond.

Le casse-cou
Si vous le perdez dans la foule, vous le retrouverez sur la scène la plus déjantée. Il a le goût du risque et termine souvent le week-end avec quelques bleus. Il se déchaîne et donne toute son énergie.

Le scintillant
Ce festivalier mise tout sur le style et l’apparence en période de festivals. Avec son look très glamour, paillettes dans les cheveux ou parures de bijoux licorne, il est de loin le plus branché.

 Quel festivalier êtes-vous ? Envoyez un tweet à @ReebokClassics Montrez-le nous avec vos #ClassicLeather !

Style / avril 2017
Danielle Rines, Global Newsroom
Tags