alert-erroralert-infoalert-successalert-warningbroken-imagecheckmarkcontact-emailcontact-phonecustomizationforbiddenlockedpersonalisation-flagpersonalizationrating-activerating-inactivesize-guidetooltipusp-checkmarkusp-deliveryusp-free-returnsarrow-backarrow-downarrow-left-longarrow-leftarrow-right-longarrow-rightarrow-upbag-activebag-inactivecalendar-activecalendar-inactivechatcheckbox-checkmarkcheckmark-fullclipboardclosecross-smalldownloaddropdowneditexpandhamburgerhide-activehide-inactivelocate-targetlockminusnotification-activenotification-inactivepause-shadowpausepin-smallpinplay-shadowplayplusprofilereloadsearchsharewishlist-activewishlist-inactivezoom-outzoomfacebookgoogleinstagram-filledinstagrammessenger-blackmessenger-colorpinterestruntastictwittervkwhatsappyahooyoutube
Sports de combat / août 2016
Danielle Rines, Global Newsroom

Un regard et un « Like » dans le miroir

Vous êtes-vous déjà regardée dans le miroir en espérant voir autre chose ? Vous n'êtes pas la seule.

On inculque souvent aux jeunes filles que la « beauté est dans les yeux de celui qui regarde. » Malheureusement, beaucoup de femmes aujourd'hui, y compris des athlètes de haut niveau, savent que la réalité est bien différente.

« Nous voulons toutes nous sentir belles et bien dans notre peau, mais il y a une grosse différence entre ressentir cela pour soi-même et s'obliger à ressentir cela pour quelqu'un d'autre, » explique l'ancienne Fittest Woman on Earth, Camille Leblanc-Bazinet.

À l'ère des réseaux sociaux, il devient de plus en plus difficile pour les femmes de se sentir bien face à l'image renvoyée par le miroir ou d'avoir confiance en elles.

Il faut se rendre à l'évidence ; les réseaux sociaux ne favorisent pas la pensée positive.

« Je poste volontairement des photos sur lesquelles je ne suis pas toujours à mon avantage ou bien musclée, car je veux que les personnes me voient telle que je suis et cette attitude est positive, » ajoute Camille, à la question de savoir si elle ressent une quelconque pression physique en ligne.

L'icône UFCRonda Rousey, qui essuie des critiques quotidiennes sur son physique, utilise également les plateformes publiques pour changer les attentes à l'égard des femmes.

« J’essaie de montrer au maximum mes imperfections et mes défauts. Je sors dans la rue sans maquillage. J’aime mon visage comme il est. Je n’essaie pas d'afficher une apparence idéale en toutes circonstances. J’essaie de rester moi-même. » 

Rousey est l'égérie de la nouvelle campagne #PerfectNever de Reebok, qui célèbre et valorise les femmes. La campagne rappelle au passage que le physique unie les femmes et affecte tout le monde, même les athlètes féminines de haut niveau.

« Je mentirais si je vous disais qu'il ne m'arrive pas d'être encore complexée parfois, » explique Lindy Barber, membre de l'équipe 2016 Fittest Team on Earth,CrossFit Mayhem.

« Je déteste me dire encore que si je mets telle ou telle tenue, je dois aller vérifier devant le miroir que tout est OK avant de sortir, » ajoute-t-elle.

Même si les complexes peuvent s'accentuer à cause des critiques en ligne, le fitness est un bon moyen d'augmenter la confiance en soi et d'améliorer sa vision de la vie. L'entraîneur ReebokOne, Ashley Horner, affirme qu'elle adore inspirer les femmes et jouer un rôle dans la transformation qui s'opère grâce au fitness.

« La majorité des femmes ont souvent peur de rentrer dans une salle de sport, » affirme Horner. « C'est assez chouette d'amener les gens d'un point A à un point B, de les regarder grandir et s'épanouir, et de les voir retrouver leur confiance et reprendre du poil de la bête. »

Rousey est également fière d'encourager toutes les femmes à célébrer leurs corps et à s'accepter telles qu'elles sont.

« Bon nombre de femmes se mettent une pression folle en permanence pour être irréprochable aux yeux de tous, » explique-t-elle, « Je pense que c'est une bonne chose d'avoir des exemples autour de soi qui vous disent que tout le monde ne va pas toujours vous aimer, mais que la vie continue, tout ira bien et que vous devez vous aimer malgré tout. »

Le débat autour de l'image de la beauté va continuer à évoluer. Tant que les athlètes féminines mèneront le combat, les femmes de tous âges auront le droit de se sentir belles.

Utilisez le hashtag #PerfectNever pour nous confier vos méthodes pour résister aux attentes sociétales sur le physique et accepter vos imperfections.

Sports de combat / août 2016
Danielle Rines, Global Newsroom